Léa Tirabasso (c) Bohumil Kostohryz_0180.jpg

Energie

Formatrice : Léa Tirabasso

Il m’intéresse de puiser dans notre énergie primaire, de couper autant que possible l’auto-observation et d’aller rechercher du côté de l’archaïque, de l’animal, de l’instinct.  

Le workshop sera structuré par un travail d’improvisation, de respiration, d’exploration physique du tout petit et du très grand, d’un échauffement au sol et enfin d’une chorégraphie créée avec les participants, et qui servira d’excuse au jeu. 

Nous naviguerons entre différentes énergies et intentions, cadrées par un système d’échelle d’intensités, et qui nous permettra de jouer ensemble avec des improvisations et la phrase chorégraphique. 

La formatrice : Léa est née en Moselle. Elle a étudié la Littérature Moderne et l’Histoire de l’Art à Lyon avec une option Art Contemporain et un grand intérêt pour Fluxus et la frontière poreuse que ses artistes instiguent entre la vie et l’art. En 2008, elle intègre la London Contemporary Dance School pour une année et y obtient un Certificate of Higher Education. 

En tant que danseuse elle a travaillé entre autres avec Johannes Wieland, Stephanie Thiersch, Michael Langeneckert (DE), Liquid Loft / Chris Haring (AT) José Vidal (CL), Clod Ensemble (UK) et Bernard Baumgarten (LU). Depuis 2012, elle crée son travail chorégraphique. The Ephemeral life of an octopus (2019), faisait partie de la selection Aerowaves 2020. Pour toutes ces pièces, Léa débute avec une impulsion philosophique, et collabore avec Thomas Stern, Professeur de Philosophie à University College London. 

Physiquement, elle est intéressée par la manière dont les états émotionnels et physiques permettent de générer du mouvement, par les notions de tension, de brutalité et de dysfonctionnement.

  • Dates : vendredi 4 et samedi 5 novembre 2022 - Premier trimestre

  • Horaires : 10h-13h et 13h45-17h

  • Lieu : Banannefabrik (Luxembourg)